Développement personnel·Spiritualité

Qu’est-ce que la liberté dans le couple ?

beloved-autumnskyemorrison

Après avoir lu plusieurs écrits et m’être aperçue que la notion de liberté dans le couple est souvent mal interprétée, notamment dans les communautés spirituelles, j’ai été appelée à écrire sur le sujet. Parce qu’une fois que nous avons compris que le couple tel qu’il est défini depuis notre enfance enferme, nous pouvons faire l’erreur de prendre le contre pied vers une « liberté » tous azimuts.

Lorsque nous cherchons en nous les clés de notre évolution, que nous commençons un travail de développement personnel, que nous nous éveillons petit à petit à la réalité de ce monde et de qui nous sommes, la première conséquence est la remise en cause de nos relations. Notre couple, nos amitiés se transforment ou se terminent, les liens avec notre famille changent, nous nous positionnons différemment avec nos enfants, et les liens de pouvoir sont progressivement effacés.

538667-profile-shot-of-a-silhouetted-couple-standing-back-to-backC’est alors que nous constatons que la plupart des personnes en ce monde ont BESOIN d’être en couple ou au moins d’avoir une personne à séduire pour être bien. Tout est donc prévu pour satisfaire ce besoin viscéral : sites de rencontres, agences matrimoniales, applications sur téléphone mobile, sorties entre célibataires, pornographie à gogo, mais aussi pressions de l’entourage, projections et suppositions de notre mental, etc. Une vraie souffrance si l’on ne décide pas de prendre un peu de hauteur. Derrière cette urgence d’être avec quelqu’un, ne serait-ce qu’un soir, que se cache-t-il vraiment ? Comment pouvons-nous offrir à l’autre un amour que nous n’arrivons pas à nous donner à nous-même ? Comment expliquer que même en couple, la plupart des gens ne font au final que mourir à petit feu ?

La société est actuellement divisée en deux. Avec d’un côté ceux qui restent dans le traditionnel schéma enseigné depuis l’enfance (mariage, maison, bébé) et ceux qui sont dans le libertinage ou l’insouciance en multipliant les aventures. Et lorsque l’on sort des souffrances qu’il peut y avoir d’un côté comme de l’autre, ce n’est pas facile que de se positionner de manière juste, tant les distorsions à ce sujet sont grandes.

Je me rends bien compte que la plupart des couples autour de moi, sont dans un partenariat mutuel plutôt que dans l’union d’amour désintéressé, d’amour inconditionnel. Parce qu’ils ne s’aiment pas eux-mêmes suffisamment, qu’ils cherchent en l’autre le pansement à leurs blessures, la solution à leurs peurs, la réponse à leurs attentes, ou tout simplement à rentrer dans le moule de la société. Les liens entre eux, sont plus des liens d’attachement, de complaisance, de confort, la répétition des schémas parentaux, que de véritables liens qui peuvent unir deux êtres, d’âme à âme. La plupart des humains étant complètement déconnectés de leur conscience supérieure et de sa guidance, leur personnalité physique temporaire essaie donc de mener sa vie comme elle le peut avec ses blessures et ses programmations.

SingleMomShadowLe fait que je sois mère célibataire et HEUREUSE de l’être est pour certains une ANOMALIE qu’il faut réparer. Comme je ne rentre pas dans les critères du bonheur tels que définis par la société, il faudrait pour eux que je trouve quelqu’un pour me soulager car ils n’arrivent pas à concevoir qu’une jeune femme de mon âge avec un petit garçon puisse être bien comme cela. Loin de moi l’idée de dire que mon quotidien est un long fleuve tranquille, mais j’ai pu acquérir une totale indépendance vis-à-vis des critères classiques associés au bonheur. Lorsque je dis que l’important pour moi est ailleurs, que je suis en paix, que le couple sera seulement la cerise sur le gâteau que j’accueillerai pour mon évolution, c’est souvent l’incompréhension. Je suis actuellement capable de me projeter célibataire TOUTE MA VIE, tant que je réalise ce pour quoi je suis venue dans l’amour de qui je suis et de la création toute entière. Et il m’a fallut beaucoup travailler pour ça (et j’y travaille encore), car il y a à peine 2 ans en arrière, je ne pouvais pas passer une nuit seule sous peine de crises d’angoisses et d’insomnies.

Il faut savoir que jamais PERSONNE ne pourra faire le travail à notre place, ce n’est pas à l’autre de venir colmater nos blessures. C’est à nous de les refermer, de les regarder en face avec courage et d’y travailler, pas après pas, jour après jour. Étant des miroirs l’un pour l’autre, nous pouvons nous aider mutuellement à mettre en lumière ce qui nous bloque, ce qui nous fait mal, mais ce n’est pas à notre partenaire de se suppléer à notre travail.

BeautifulLoversinUnionLe plus gros besoin qui nous met en défaut est celui d’être sécurisé par notre conjoint. Ce besoin est la source de la dépendance que nous tissons petit à petit avec l’autre, jusqu’à même finir par lui reprocher de ne pas assez nous rassurer dans ce monde qui nous angoisse. Sachez que la peur n’est qu’un leurre, que la plus grande sécurité que vous pourrez construire se situe à l’intérieur. Car plus vous serez en sécurité avec vous-même, plus vous émanerez la confiance autour de vous, et par la loi de l’attraction vous attirerez à vous des personnes et des situations en adéquation avec qui vous êtes. Ainsi, plus vous vivez dans la peur, plus ce dont vous avez peur se manifestera dans votre vie. De plus, ce sentiment d’insécurité vous rend plus malléable car non conscient de la réalité avec objectivité. D’où toute l’actuelle manipulation médiatique / politique par la peur, qui nous pousse à demander des solutions extérieures à nos angoisses, le meilleur exemple ces dernières années étant le terrorisme. Le PROBLÈME créé de toutes pièces (attentats), pousse à la RÉACTION ÉMOTIONNELLE (peur, haine), et à la proposition de SOLUTIONS (lois liberticides, guerres, surveillance). Nous remettons notre propre pouvoir dans les mains d’un autre au lieu de regarder les éléments avec le recul et le calme nécessaires. Lorsque notre émotionnel basé sur notre mental nous dirige, nous devenons entièrement manipulables. Et certains l’ont bien compris.

Mais revenons à notre sujet. Tant que nous n’aurons pas travaillé sur nous, la vie nous mettra toujours face aux mêmes types de situations et nous rencontrerons toujours les mêmes types de conjoints. Par exemple, si je ne me respecte pas, je vais attirer à moi des personnes qui ne me respectent pas. Si je considère que l’autre prévaut sur mon propre bonheur, alors je vais rencontrer des gens qui considèrent leur épanouissement personnel plus important que le mien. Je précise que tout cela est bien souvent inconscient, enfouit sous un bonheur de surface et d’apparence. Car nous mentir à nous même est plus facile que de regarder en face notre côté sombre / en souffrance. Ce schéma peut durer un certain temps, voire plusieurs vies, jusqu’à ce qu’enfin nous comprenions que nous ne sommes pas victimes de l’extérieur, mais créateurs de notre vie par notre intérieur. Attention, cela ne veut pas dire non plus qu’une fois les changements opérés nous n’aurons plus de dangers ni d’obstacles sur notre route, mais que nous saurons y faire face avec EFFICACITÉ et CONFIANCE.

Divine_Union_-_Freydoon_RassouliVenons en maintenant à la notion de liberté dans le couple. Je remarque que la fidélité est souvent dissociée de la liberté. Dans la plupart des couples actuels, elle est une demande de chacun afin de se sécuriser (encore !) et parce que nous considérons, consciemment ou inconsciemment, que l’autre nous appartient. Une fois que l’on désire passer ce cap, c’est à dire de ne plus mettre de pression sur l’autre, cette demande est donc retirée. Et c’est là que des amalgames se sont mis en place dans certaines communautés spirituelles / tantriques. Le couple traditionnel étant remis en cause, on cherche à le faire évoluer vers l’union libre ou le polyamour (comme c’est mignon !), c’est à dire que l’on accepte mutuellement d’avoir plusieurs partenaires ou du moins que l’on s’en laisse la possibilité. Mais la liberté, ce n’est pas non plus faire tout ce que l’on souhaite sans se soucier des conséquences pour soi, pour les autres et pour l’univers.

Pour aller vers le couple sacré, on ne peut pas prendre n’importe quel chemin. Nous ne pouvons pas élever le couple divin à son apogée en mélangeant régulièrement notre énergie à d’autres personnes, en nous éparpillant dans nos intentions « d’amour ». C’est justement la nature de l’INTENTION qui unira les deux êtres, qui déterminera avec quelles énergies ils vont s’allier, et vers quoi ils vont s’élever.  Il faut savoir que lors de l’acte sexuel, nous fusionnons nos énergies et ainsi nous donnons à l’autre le bon comme le moins bon. Et c’est en ce sens que la sexualité ne doit pas être prise à la légère, car nous allons transmettre à notre partenaire ce que nous sommes mais également, si tel est le cas, ce que nous avons absorbé d’autres relations (l’énergie reçue restant en nous pendant plusieurs mois). La liberté dans le couple est VITALE en effet, laisser à l’autre son espace, l’accepter comme il est, ne pas être dépendant de sa présence pour nous aimer, mais cette liberté, pour qu’elle soit en harmonie avec les lois de la vie, doit aussi être accompagnée de RESPONSABILITÉ, de CONSCIENCE et d’ENGAGEMENT.

1920021_468050463322062_859319902_nEffectivement, il est important de se poser la question des INTENTIONS qui se cachent derrière cette envie / ce besoin de multiplier les partenaires. S’agit-il de la peur d’aimer pleinement ? De s’engager entièrement ? De souffrir ? De choisir ? Dans notre société, nous avons souvent beaucoup de mal à nous positionner clairement, à dire OUI ou NON, alors nous sommes entre deux, dans la demi-mesure, dans le OUI MAIS ou le NON MAIS ou le JE NE SAIS PAS. L’amour divin / inconditionnel demande un engagement TOTAL de tout notre être, et c’est là seulement que nous pourrons nous élever au maximum de son potentiel.

Prenons de la hauteur, regardons-nous d’en haut et demandons-nous toujours, par quoi sommes-nous animés lorsque nous choisissons notre partenaire ? Par une blessure ? Une pulsion ? Un besoin ? Par l’amour ? Le vrai ? Ou autre chose ? Pourquoi sommes-nous attirés vers cette personne ? Est-ce notre âme ou notre cœur blessé qui agit ?

Soyons observateurs de nos agissements, de nos pensées, c’est là notre plus grand outil pour grandir vers une meilleure version de nous-même.

Puissions-nous trouver la paix et l’harmonie dans chacune de nos relations.

Avec amour,

Laura

Si vous souhaitez me soutenir dans mes projets et futures créations vous pouvez me faire un don, même symbolique, en cliquant ici : 
Donate Button
Merci infiniment pour votre soutien.

UNION_24x22_papergloss

———————————————————————————————————————————–

Pour aller plus loin :

Morgane Aleth : Liens d’âme ou liens d’attachement ?

Ben Life Changer : Et si nous revoyions notre sexualité ? Tantra ou Pornographie ?

Laura Marie : Quel est le but des relations amoureuses ?

————————————————————————————————————————————

Sources images :

http://messages.terrenouvelle.ca
https://supportforstepdads.com
https://www.colourbox.de
http://templeoftheheart.com
http://2.bp.blogspot.com
http://femininsacre.com
http://integral-life-art.s3.amazonaws.com

Publicités

2 réflexions au sujet de « Qu’est-ce que la liberté dans le couple ? »

  1. Joli partage 🙂 c’est de cette façon dont je vois les choses aussi, mais j’ai moi même le problème inverse. Je sens que je n’ai pas besoin de l’autre quand je suis totalement aligné, mais à la fois pour diverses raisons je n’ai eu qu’une relation en 23 ans (année dernière). Il ne faut pas non plus que cela devienne une excuse pour dire je n’en ai pas besoin, je vois bien que souvent c’est la peur qui pointe le bout de son nez. Enfin peur je suis gentils c’est une vraie terreur que je ressens parfois, même si je travaille dessus et que ça tend à se dissoudre (quelle ironie quand on sait tout ce que les hommes font subir aux femmes et que ce sont plutôt elles qui ont ce genre de réaction en général)
    On se trouve toute sorte d’excuse, que le temps passe, que l’on ne sait pas construire une relation par conséquent, que l’on a pas assez d’expérience… Etc
    Mais à la fois j’ai bien vu que la relation est souvent basée sur cette notion de possession et c’est peut être ça aussi qui inconsciemment me retient. Je crois que ce dont j’ai le plus peur c’est de montrer ma fragilité aux femmes dans une société où l’homme est plutôt le protecteur (gros cliché), le soutient et la stabilité. En plus, comme je suis jamais vraiment totalement incarné je ne m’assume pas moi meme en tant que corps ici incarné et ça doit se sentir de l’extérieur aussi sans doute. Mais pour cela il faut faire des choix et se lancer !
    Enfin tout peut se résumer par « la peur ou l’amour finalement », il faut oser se laisser traverser par la vie et ne pas fuir devant ce qu’elle nous propose 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s